Lettre ouverte du Président du Comité des Propriétaires des Chalets des Plateaux 2, 3 et 4 de Ouyoun As Siman - Kfardebiane


Chers Propriétaires, En 1987, commençait déjà l’idée d’une association d’un Comité pour subvenir à tous les services et les besoins de nos beaux plateaux. Mais ce n’est qu’en 1992 que notre Comité a été enregistré officiellement au Ministère de l’Intérieur :

Comité des Propriétaires - Ouyoun As Siman - Plateaux 2, 3 et 4
Registre légal No 105/AR du 3 Mai 1992 (Kfardebian).

Officiellement donc, après plus de 25 années d’existence, il est grand temps de rendre hommage à ce Comité, à tous ces propriétaires pionniers, courageux et entreprenants. Il est temps de mettre quelques explications et informations dans une lettre, de répondre au mieux à vos questions dans un rapport détaillé à plusieurs buts historiques, explicatifs et informatiques.

Story-01 Story-02
Story-03

Historique de Fast

Le développement immobilier et foncier de la région des plateaux a été initialement entrepris par la Société FAST dont les associés fondateurs étaient MM. Sami et Nicolas Geammal, Dr. Emile Riachi, Dr. Georges Zebouni, M. Robert Nassif et M. Pierre Asfar. Les associés de la FAST, emmenés par Sami Geammal, sont à l’origine de la station de ski de Ouyoun As Siman (Mzaar Kfardebiane), puisque la FAST a bâti les premiers chalets (Cité 1, à proximité de l’actuel Hôtel Intercontinental Mzaar) ainsi que le premier téléski (à l’emplacement de l’actuel « Refuge ») avant que Cheikh Salim El Khazen prenne la relève avec la société « Mzaar Tourisme et Sports d’hiver » qui a implanté un télésiège à l’emplacement de l’actuel « Jabal Dib ». La région dite des plateaux constitue la seconde phase du développement immobilier de la FAST à Ouyoun As Siman, sur une colline jouxtant les pistes de ski.

Historique du Comité

Après la dissolution de la Société FAST en 1987, un groupe de propriétaires (MM. Tony Araman, Carlo Ayoub, René Baz, Fady Bustros, Georges Kassab, Aziz Rebeiz, Fouad El Saad, Hanna Safatly, etc…) décida d’acquérir le chasse Neige Rolba de FAST et de le réparer, afin d’assurer l’accès aux chalets en hiver. L’idée du Comité provisoire est née, mais sans aucune structure légale. Il fallait récupérer les services autrefois assurés par la société FAST et surtout, en l’absence totale de tout service étatique ou municipal, assurer les services d’entretien de la voirie, le déneigement, l’éclairage, la distribution d’eau, la distribution d’électricité, l’urbanisme, etc... Les réunions se faisaient au bureau de la Société Générale Libano Européenne de Banque au rond point Saloumi, avec but de faire rentrer les grands propriétaires pour essayer d’agrandir le Comité.

Petit à petit l’association regroupa tous les propriétaires de bienfonds bâtis qui sont rattachés au bienfonds No 6613 de Kfardebiane, en réalité une route privée reliant tous ces bienfonds et qui est composée d’une route principale et de rues, chemins et escaliers secondaires. L’adhésion à l’association est un droit volontaire pour tous les riverains de la route privée. Lors des premières réunions, des décisions nécessaires ont été prises pour améliorer les services. M. Nabil Sehnaoui a mis gratuitement pendant plusieurs années un dépôt pour mettre le Rolba et un local pour héberger les ouvriers. Petit à petit, ce Comité provisoire a évolué pour être légal en 1992 et arriver à ce qu’il est aujourd’hui.

Après ce clin d’œil au passé, j’aimerais saluer tous ceux et celles qui nous ont permis et aidés à atteindre le niveau de ce que nous sommes aujourd’hui.

Les Objectifs

Notre association non lucrative est basée sur le bénévolat du Comité Exécutif, supervisé par l’assemblée générale. Chacun comprend l’intérêt du collectif par rapport à l’individuel, ceci motiva tous les Comités précédents, amoureux de cette région, de travailler pour l’intérêt commun des propriétaires, afin d’atteindre un niveau élevé de qualité proche des stations Européennes.

En période de guerre et de crise, afin de combler l’absence et le vide grave de l’état et de la municipalité, il fallait donc équiper au mieux notre station, augmenter nos capacités financières pour l’achat du matériel nécessaire pour améliorer les services pour les routes, le déneigement, l’électricité, l’eau, et tout l’urbanisme.

Pour survivre et réussir, il fallait être auto-suffisant à tous les points de vue. L’union fait la force.

L’impossibilité de créer une municipalité

En réponse à une question pertinente, une tentative de créer une petite municipalité couvrant le territoire de nos plateaux, de Mzaar 2000 et de toute la station de Ski a échoué pour les raisons suivantes :

L’état civil des propriétaires de Ouyoun As Siman était en grande majorité en dehors de cette région, nous n’avons donc pas pu réunir les 1000 états civils (minimum nécessaire) des propriétaires d’origine de Faraya ou Ouyoun As Siman pour pouvoir créer une petite entité municipale. L’appui politique n’était donc pas possible pour obtenir l’accord des ministères concernés. Cette idée fut donc oubliée dans l’impossibilité de la réaliser.

L’Assemblée Générale

Votre assemblée générale a toujours été présente pour superviser les Comités exécutifs consécutifs, et s’est toujours assurée de faire respecter ses recommandations et ses décisions.

J’aimerais citer le bel exemple de M. Chaker Tadros qui ne rate aucune assemblée, qui s’implique dans les décisions, mais qui a toujours refusé de se joindre au Comité exécutif.

En réponse à ma question, il nous a précisé que son rôle en tant que propriétaire lors de l’assemblée est de contrôler nos décisions, de vérifier l’exécution des projets votés, de voter pour les budgets et encourager le Comité exécutif, et ce rôle est aussi important que le notre. Au nom de tout le Comité exécutif, nous sommes comblés par vos encouragements, nous vous remercions de votre confiance, et nous continuons d’aller de l’avant vers un meilleur futur comme toujours.

Car le Comité, C’est Vous.

Légalité

Le rôle du président du Comité, et celui de l’assemblée générale est d’empêcher tout dérapage légal et que toutes nos décisions soient conformes aux statuts du Comité et de maintenir une transparence totale.

C’est pour cela, j’aimerais remercier au nom de tous notre conseiller juridique Me. Nicolas Kanaan qui a remplacé le départ à la retraite de Me. Selim Amatoury, qui a si bien aidé et conseillé le Comité des propriétaires pendant plus de 25 années, et a qui je dédie tous nos remerciements. Remerciements aux Comités exécutifs : Le Bénévolat des membres des Comités exécutifs n’est pas facile. Cela demande de leur temps et de leur énergie, ce qui a abouti à maintenir un haut niveau de luxe qui nous permet d’avoir un petit havre de bien-être et de paix dans cette belle région. Apres plus de 25 ans ; (30 ans environ) j’insiste et j’ai le privilège de remercier tous nos amis propriétaires et membres des Comités exécutifs précédents, qui ont amélioré la qualité de notre havre de paix de bien-être pour tous. Je suis fier et honoré d’être parmi eux depuis toutes ces années.

Etant locataire jusqu’en 1985 et propriétaire depuis, comme beaucoup d’entre nous, on a vécu ensemble cette aventure de l’évolution de nos plateaux.
J’ai voulu par cette lettre rendre hommage aux anciens qui ont beaucoup fait pour qu’on soit là où on en est aujourd’hui.
Quant à nos derniers Comités actuels, qui ont toujours travaillé en groupe, unis car l’union fait la force, et qui ont toujours donné du meilleur d’eux-mêmes ; Chers Antoine Abu Rjeili, Georges Karam, Hanna Safatly, Jean Paul Zebouni, Jean Riachi, Khalil Tohmé, Nabi Bazergi, Nabil Zahlan, Nadim Kassar et Yoni Ighniades, chers amis, un énorme merci de tout mon Cœur pour votre support et votre inestimable présence. Buts : Loin d’être parfaite et exhaustive (prière d’excuser tout oubli), cette lettre a le mérite de vous informer, le but de répondre à plusieurs de vos questions, et de passer un clin d’œil sur l’historique de votre Comité des propriétaires de Ouyoun As Siman. De même cette lettre a pour but de tendre la main à la nouvelle génération en expliquant le travail des Comités exécutifs successifs, afin qu’ils ou elles puissent se joindre à nous un jour pour poursuivre nos projets et assurer la continuité dans la transparence la plus totale. Chers propriétaires, j’ai voulu aussi par cette lettre rendre hommage aux anciens et remercier de tout cœur tous les membres actuels des Comités exécutifs qui ont été la base de ce que nous sommes.

Chers propriétaires, au nom de tout notre Comité, merci pour votre confiance et que Dieu bénisse vos familles et protège notre cher Liban.


Bien à Vous,

Nabil Karam